Sables mouvants

Publié le par Catgeisha


D'après Lucia y el sexo, de Julio Medem
Musique : Until The Morning, Thievery Corporation, The Richest Man in Babylon








Démons et merveilles

Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Et toi
Comme une algue doucement caressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déjà la mer s'est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer.





Sables mouvants, Jacques Prévert, Paroles.






Commenter cet article

mathieu cortin 19/02/2009 01:41

salut,
je voulais te demander de me désinscrire de la communauté art moderne et contemporain. ce serait sympa.

Catgeisha 19/05/2009 00:21


Fait ;-)


petrus 06/06/2008 08:31

J'aime bien le texte cela m'a consolé de mon aventure désastreuse avec mon escapade à la mer
à bientot
gros ronrons petrus

M. 30/05/2008 22:30

Joli, ça donne envie de voir ça sur un écran plus grand (et avec une lune moins ovale) ;)

M.

:0095: Maître Po 13/05/2008 23:51

Konbanwa maiko neko san ;-)

Il n'y en a qu'une pour marier Lucie et le sexe et Les visiteurs du soir. Et ce qui est rare est précieux ;-Þ

Catgeisha 15/05/2008 03:35


Konbanwa Po-san ;-)
Associer une mer bleue et un Prévert, quoi de plus naturel ?! :-)
Je suis touchée Po-san...Tu es aussi rare...
Kisu kisu !
;-)


Arno 21/04/2008 18:00

Sublime.

Catgeisha 22/04/2008 01:12


Ohayô Ookami-san ! :-)
ça me fait plaisir de te voir sur mes pages !
Contente que tu apprécies !
Kisu kisu ! ;-))