Montpellier berceau du parfum ?!

Publié le par Catgeisha





la cathedrale saint pierre large
Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier







Aucune célébration épicurienne ne vaut sans mention des 5 sens.

Or, si je vous parle beaucoup de celui de nos chères portugaises, il en est un donc je n'ai pas vraiment encore parlé, celui de l'odorat. Et qui dit odorat...dit parfum !


Je vous propose donc un petit rappel historique de la naissance du parfum en France.
Oui, Grasse (avec Paris) est bien aujourd'hui la capitale française du parfum.
Mais ce que l'on sait moins, c'est que Montpellier est bien le berceau français du parfum, historiquement !


D'ailleurs, Grenouille, personnage central du fameux ouvrage de Süskind, passera au cours de son périple par cette ville afin d'y faire confectionner son parfum, sa propre odeur, qui lui permettra de ressembler aux autres personnes...


La première faculté de Médecine d'Europe et du Monde !



Montpellier est historiquement la première Faculté de Médecine d'Europe, ainsi que la plus ancienne en activité au monde.

L'Ecole de Médecine de Montpellier fut fondée en 1220. Sa renommée est déjà immense à la fin du XIIIe siècle.



l entree de la faculte de medecine largeFaculté de Médecine de Montpellier





A partir du XIIIème siècle donc, elle a vu se fendre de leur art nombre de brillants médecins. Citons parmi la longue liste des illustres diplômés de Médecine à Montpellier, pour l'anecdote,  Michel de Notre Dame dit Nostradamus ou encore Rabelais, qui obtient son titre de docteur  en médecine à Montpellier en 1537, mais aussi et surtout Arnaud de Villeneuve, éminent érudit, qui était aussi chimiste, alchimiste, astrologue, théologien et enseignant renommé et recherché par l'ensemble de ses confrères européens.

Arnaud de Villeneuve
a contribué au développement de l'art de la distillation, aussi bien de l'alcool que des eaux florales. Il a en effet appris le principe de la distillation à Cordoue, et il fut le premier à l'appliquer au vin (la région est baignée de vignes...) et à réaliser l'esprit de vin.
Avec son disciple Lulle, il fait de nombreuses découvertes en matière de chimie, telles que les trois acides
sulfurique, muriatique et nitrique. Il s'aperçoit que l'alcool peut retenir quelques-uns des principes odorants et sapides des végétaux qui y macèrent,  et ouvre la voie à de nombreuses applications en médecine et en cosmétique. Il est ainsi le premier à utiliser l'alcool en parfumerie et réalise les premières huiles essentielles.

Dès le XIIIème siècle, les parfumeurs de Montpellier traitaient des poudres d’iris, romarin, jasmin, lys, et fabriquaient une eau parfumée connue dans toute l'Europe.
Arnaud de Villeneuve fit aussi connaître l'essence de térébenthine.
Ainsi sera créé au XIVe siècle le premier alcoolat célèbre : lEau de la Reine de Hongrie, préparation fameuse à base de romarin et d’essence de térébenthine.
C’est un alcoolat de romarin mais aussi le plus ancien parfum connu à base d’alcool.




Arnaud-de-VilleneuveArnaud de Villeneuve




Montpellier a, grâce à la prospérité de son commerce et de ses échanges, de nombreuses matières premières présentes en abondance : le commerce des épices, ambre, cannelle,
camphre, muscade, santal, etc. et des plantes, avec l'Orient, y date du XIIème siècle.
Sans parler de l'incroyable profusion de plantes aromatiques, aussi bien dans la campagne alentour que dans son historique Jardin des Plantes, créé et développé en 1593 par la Faculté de Médecine de Montpellier et aujourd'hui le plus ancien jardin botanique de France.


Le parfum ne pouvait  naitre en France dans un endroit plus fertile !


On y préparait d'ailleurs la fameuse Thériaque de Montpellier, très réputée, censée lutter contre la peste qui sévissait alors partout en Europe et préparée à partir de plusieurs dizaines d'éléments végétaux, animaux et minéraux...




Theriacque   Pot à Thériaque, fabrique Ollivier, finXVIIe-
début XVIIIe, hôtel Sabatier d'Espeyran,
   Dpt des Arts Décoratifs du Musée Fabre de
 Montpellier 
© Catgeisha



Ainsi on retrouve entre autres dans sa composition :

Opium de Smyrne, gingembre, iris de Florence,cannelle de Ceylan, bois d’aloès, dictame de Crète (marjolaine), feuilles de laurier, rose rouge, safran, fleurs de stoechas (lavande),
écorce sèche de citron, poivre long, poivre noir, fruits d’anis, fruits de petit cardamome, suc de réglisse, myrrhe, oliban, sagapénum (Gomme séraphique), galbanum (extrait de férule), opopanax, benjoin, castoréum....etc.

Des ingrédients qui parleront sûrement aux plus fervents amateurs de parfum !


Tout ceci a ainsi contribué à faire de la ville la première de France en matière de parfum !


Malheureusement, c'est à cause de prix de douane exorbitants en ce qui concerne les alcools et autres parfums que l'activité pourtant si prospère va péricliter au XVIIème siècle.
La profession migrera ainsi vers Paris et Grasse...





Jardin des Plantes 3Jardin des Plantes de Montpellier ©Catgeisha






Ode au parfum





C'est le nom du salon dédié au précieux nectar organisé par l'Université Montpellier 2  ce samedi 19 février 2011 au Corum de Montpellier. Au programme, de nombreuses rencontres et conférences, des ateliers ludiques et pédagogiques destinés à la découverte interactive du monde olfactif et de la création de parfum.

Le prolifique et passionné créateur Pierre Guillaume de Parfumerie Générale sera présent, ainsi que de nombreux conférenciers et exposants de réputation internationale, parmi lesquels l'Osmothèque, ou la pharmacie de l'Ecusson et ses parfums des maisons Santa Maria Novella et Eau d'Italie.


Enfin, Maeva Kassouh, jeune diplômée de la filière Parfums, Arômes, Cosmétiques de  l'Université Montpellier 2, mais aussi vendeuse au temple du parfum de niche qu'est la boutique montpelliéraine Qu'importe le Flacon, co-organisatrice du salon, nous présentera et offrira à l'ensemble des participants sa création, Oda del perfum, symbole olfactif de la ville à base de d'immortelle
, de plage, de mer, de soleil et de garrigue.

L'occasion pour la ville de renouer avec ses racines et son savoir-faire !


Les passants de la Place de la comédie pourront aussi s'enivrer avec les bulles parfumées dispersées dans le ciel qui les inviteront à rejoindre le salon.




Pour aller plus loin :


Le Guide du Parfum, de Rebecca Veuillet-Gallot, une petite bible décrivant tous les mythes de la parfumerie, très richement décris, magnifiquement illustré, avec en fin  d'ouvrage un mini lexique des matières premières. Une bible je vous dis ! Et une référence.

Vous trouverez chez Sauramps Médical de nombreux et riches ouvrages contant l'histoire de la Faculté de Médecine de Montpellier ou encore l'histoire du Jardin des Plantes de Montpellier.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article