Fête de la musique (2)

Publié le par Catgeisha

 

 Robert Combas, 2004,

entrée de l'Opéra Berlioz, Corum, Montpellier(*)

 

 

 

Mercredi 21 juin, je vous disais que j'allais assister à une concert de l'Orchestre National de Montpellier donné gratuitement dans le cadre de la fête de la musique.

 

Et bien ce fut formidable !!!

Je ne résiste évidemment pas à vous en parler !

 

De très bonnes surprises !

 

Si je savais que j'allais entendre l'Apprenti Sorcier de Paul Dukas, je me suis en revanche aventurée vers l'inconnu en ce qui concerne le reste du programme.

Et bien parfois, c'est ainsi que l'on a d'excellentes surprises !

 

Mon gros coup de coeur découverte de la soirée, c'est le compositeur et percussionniste contemporain Pascal Zavaro, présent dans la salle, pour entendre l'interprétation par l'Orchestre National de Monpellier de son Flashes, qu'il décrit lui-même  :

 

 

Vivant à l'ombre des buildings, au milieu des foules et du flot des voitures, c'est entre les murs de la ville que je me sens chez moi. Flashes, en cinq miniatures est dédiée à quelques lieux favoris : Tokyo, Le Caire, Paris, Varsovie, New-York.

A l'orchestre, j'ai rajouté un synthétiseur qui, en doublant certains instruments, apporte une sonorité équivoque ou hétérogène. Ces couleurs, greffées sur l'univers traditionnel de l'orchestre, sont pour moi un équivalent métaphorique du mélange des styles architecturaux, des stratifications historiques, de la promiscuité des classes ou des ethnies, de la magnifique impureté des métropoles d'aujourd'hui.

Pascal Zavaro.

 

 

J'ai été d'abord étonnée puis émerveillée par l'utilisation très moderne et créative des instruments classiques qui claquent, fusent de toutes parts.

 

Pascal Zavaro réussit le pari d'une formidable créativité dns un résultat harmonieux très coloré et plus qu'agréable à écouter, ce qui n'est vraiment pas toujours le cas chez les compositeurs contemporains qui délaissent souvent l'esthétique au nom de l'innovation musicale, voire créent des dissonances absolument inaudibles (ce n'est que mon avis...oui, ya du vécu là-dessous).

 

Quel voyage !

 

On peut noter que ce n'est pas un hasard si la première des villes évoquées dans ce voyage musical est celle où le compositeur a découvert les percussions japonaises, à la Toho Gakuen de Tôkyô, notamment auprès de la compositrice et grande virtuose de marimba Keiko Abe, avant de devenir lui-même virtuose de cet instrument.

 

 

Ah Dorota !

 

Autre gros coup de coeur, la violoniste solo supersoliste de l'Orchestre National de Montpellier (depuis octobre 2004), Dorota Anderszewska, tout petit brin de femme, mais dotée d'une énergie terrible, littéralement habitée dans son interprétation du concerto pour violon n°2 en ré m op. 22 de Wieniawski. Génial !

Elle nous avait déjà épatés l'an dernier lors de la fête de la musique, et bien rebelotte !

Originaire de Varsovie, c'est la soeur du pianiste Piotr Anderszewski (ne me demandez pas pourquoi le a devient i ! ) avec qui elle a enregistré  un récital Mozart, Beethoven et Schubert.

 

Et bien, dansons maintenant...

 

Les 5 danses rituelles (Danse initiatique, danse du héros, danse nuptiale, danse du rapt, danse funéraire) d'André Jolivet, autre découverte contemporaine (1939), plus sombre, permettent à l'orchestre, énergiquement mené par Alain Altinoglu, d'exprimer toute sa puissance. Et là, on en prend plein les oreilles, je peux vous le dire !!!

 

Ensorcellés

 

 

Enfin, l'Orchestre National de Montpellier a terminé en beauté avec l'Apprenti sorcier emmené par le fougueux Alain Altinoglu fortement acclamé par la salle de l'Opéra Berlioz du Corum pleine à craquer !

Ah, ce petit mouvement de hanches qui nous ensorcelle !

Et ce sourire accroché à vos lèvres qui démontre un réel plaisir à conduire l'orchestre pour un Apprenti Sorcier virevoltant, tourbillonant...

Quelle émotion !

Ah oui, le pari est relevé Mr Altinoglu !!!

 Parmi ses nombreux projets, citons La Veuve Joyeuse à Montpellier, ainsi que Jeanne d'Arc au Bûcher dans la cadre du Festival Radio-France de Montpellier cet été 2006.

 

Enfin, Alain Altinoglu sera premier chef invité de l'Orchestre National de Montpellier à partir de septembre 2007.

 

Un homme assis à nos côtés visiblement très ému, nous confie à la fin du concert qu'il s'est régalé et que c'est la première fois de sa vie qu'il assiste à un concert de musique classique.

 

La mission de l'Orchestre National de Montpellier ce soir là fut réussie !

Vivent la musique et la culture accessibles pour tous !!!

 

 

(*)Robert Combas est un artiste sétois né en 1957 créateur d'un mouvement que l'artiste niçois Ben appela La Figuration Libre...Il a réalisé cette fresque qui orne l'entrée de l'Opéra Berlioz au Corum à Montpellier en 2004 dans le cadre du bicentenaire de la naissance d'Hector Berlioz (1803-1869).

 

 

Publié dans Musique

Commenter cet article

M. 13/05/2008 08:07

Je confirme mon impression, c'est assez jubilatoire de sentir a quel point tu apprecies la direction de l'orchestre autant que l'interpretation :)

M. qui se demande si une supersoliste ca a une cape comme superman...

Catgeisha 15/05/2008 03:22


Ce ne sera jamais aussi jubilatoire que de faire l'expérience live ! ;-)
Mais merci !
Héhé pour la supersoliste !! :-))
Non, juste un archet magique...
;-)


Deschâteaux Laurence 06/06/2007 23:28

Bonjour

je suis épatée par votre blog. Moi-aussi, je m'intéresse à la musique et à la culture japonaise (j'apprends le japonais depuis 2 ans...)
Incroyable d'avoir autant de centres d'intérêts communs!
Bonne continuation
Laurence

Catgeisha 12/06/2007 02:24

Konban wa Laurence-san, yô koso irasshai mashita !Dômo arigatô...ça fait plaisir :-)Bravo pour votre apprentissage du japonais ! Petit à petit, on y arrive !La culture japonaise est fascinante, oui...Vous avez l'air d'avoir une joyeuse créativité au sein de votre troupe ! ;-)Mata ne ;-)

Altaïr 20/09/2006 13:12

Génial ton blog ! On apprend tellement de choses...

Franciscoo 12/08/2006 21:51

Bonsoir.
Je viens de visiter ton blog que je trouve très zen et agréable à voir.
Je voudrais te demander si tu es satisfait de ton système de géolocalisation de tes visiteurs?
Merci et bonne continuation

Tréteaux & Jeunesse 05/08/2006 11:50

En parlant de musique, j'ai remis la Moldau et le Concerto pour violon (opus 64 !) en ligne... Et bravo pour ton site ! Hao kan dirais-je en ... chinois... :D