Comédie du Livre

Publié le par Catgeisha

Le week-end fut littéraire sous le soleil de Montpellier...

La Comédie_du_Livre est une manifestation culturelle annuelle gratuite et en plein air qui s'est déroulée ce week-end à Montpellier du vendredi 19 au dimanche 21 mai 2006.

Pour sa 21ème édition, le focus a été mis sur la littérature australienne à l'honneur cette année, avec Thomas Keneally, l'auteur de La liste de Schindler (éd. Robert Laffont) (adapté au cinéma par Steven Spielberg), en invité d'honneur.

Eclectisme et cosmopolisme étaient comme chaque année les maîtres-mots de cette manifestation.

Romans, essais, bande dessinée, anthropologie, poésie, récits de voyages, politique, philosophie, il y en avait pour tous les goûts, tous les âges et tous les continents.

L'occasion de rencontrer du "beau" monde mais aussi (surtout) des auteurs inconnus que l'on prend un très grand plaisir à découvrir et à rencontrer.

La précédente édition, consacrée au Brésil m'avait ainsi donné l'occasion de découvrir l'écrivain et anthropologue Betty Mindlin et son succulent ouvrage : Fricassée de maris, Mythes érotiques d'Amazonie (éd. Métallié).

Titre: Fricassée de maris

Mythes érotiques d'Amazonie

Auteur : Mindlin (Betty)

Ed.: Métallié

Diplômée de l'université de Cornell, Betty Mindlin vit et travaille à Sao Paulo. Elle a fondé l'Instituto de Antropologia e Meio Ambiente en 1987. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages d'anthropologie amazonienne.

Ayant moi-même eu la grande chance de cotoyer des populations indiennes Quechuas en Amazonie, et d'entrevoir la richesse de leurs mythes aux décours de conversations passionnantes et inoubliables ( peut-être un jour le récit ici...) et étant aussi passionnée de sciences humaines, vous comprendrez aisément pourquoi j'ai eu ce coup de coeur.

Je vous livre la quatrième de couverture :

Les jeux de l'amour sont l'un des thèmes marquants des mythologies indiennes. Leur originalité tient à la liberté d'expression, aux images inhabituelles, à l'absence de censure, alliées à des dénouements violents, parfois terrifiants.

Les récits publiés ici ont été recueillis auprès de six peuples indiens de la province amazonienne du Rondonia, vivant selon des traditions différentes. Les fils conducteurs de ces histoires sont les thèmes éternels : la recherche de l'amour, la séduction, la jalousie, le plaisir, les affrontements entre les hommes et les femmes, les mères et les filles...

Les formes et les développements inespérés de ces récits, le talent des conteurs, la créativité et la liberté du langage donnent au texte une fraîcheur et un humour délectables, plus proches de la littérature que de l'anthropologie. Un authentique bonheur de lecture.

Ainsi que la critique :

L'anthropologue Betty Mindlin vit à Sao Paulo et s'interesse depuis longtemps à tout ce qui a trait à l'Amazonie. Dans cet ouvrage remarquable, très vivant et accessible à tous, l'auteur nous plonge dans un univers fascinant : les jeux de l'amour et les mythes érotiques amazoniens. Entre plaisir charnel, jeux de la séduction, conquête de la proie sexuelle et inversion des rôles de la domination, luttes entre hommes et femmes et même entre mères et filles, le lecteur occidental sera sans doute troublé par l'exotisme profond qui habite les six récits constituant ce livre (récits recueillis auprès de six peuples indiens de la province du Rondonia). Alors, sur Terre, tout le monde n'a donc pas la même sexualité ni surtout le même discours sur la sexualité ? Bien heureusement...Ici nous serons donc bien loin de la pornographie qui dévore la représentation de la chose sexuelle en Europe et basculerons dans un univers éminemment poétique, souvent violent et non dénué d'un humour décapant. Une excellente idée de lecture. (fnac.com)

Créativité, humour, richesse poétique, verve comique et coquineries sont bien les mots qui caractérisent cet ouvrage que je vous conseille vivement !!!

Mes coups de coeur de l'édition de cette année :

Fatou Diome, jeune femme sénégalaise vivant à Strasbourg, docteur es lettres modernes, elle est l'auteur du célèbre Ventre de l'Atlantique (Ed. Anne Carrière) paru en 2003.

Elle est intervenue dans divers débats : un débat sur la francophonie, Ecrire dans la fureur du monde, et au café des femmes, sur Exil et liberté en langue française. Elle est aussi l'auteur de La préférence nationale (Ed. Flammarion) et Kétala (Ed. Flammarion).

Tahar Ben Jelloun

Déjà présent lors de l'édition de 2004, dédiée au Maroc, dont il fut l'invité d'honneur, cet auteur né à Fès au Maroc, prix Goncourt en 1987 pour La nuit sacrée (éd. du Seuil), à l'origine de nombreux ouvrages, a aussi récemment publié Partir (éd. Gallimard).

Sonia_et_Alexandre_Poussin . Sonia Poussin a travaillé dans l'humanitaire au Népal, au Vietnam et en Irak. Alexandre Poussin est écrivain voyageur. Il est le co-auteur de On a roulé sur la terre (éd. Laffont) et La marche dans le ciel (éd. Laffont) (avec Sylvain Tesson) (C'est ce dernier ouvrage qui m'a fait découvrir Alexandre Poussin en 1998). Ils ont publié ensemble chez Actes Sud Africa Trek en 2 tomes où ils racontent leur marche de trois ans du Cap de Bonne Espérance au lac de Tibériade.

Miss Tic vit à Paris (dans un atelier dans le XIIIè arr.) dont elle couvre les murs de ses poèmes, de ses pochoirs, et de jeux de mots ("Tes faims de moi sont difficiles"). Elle expose dans plusieurs galeries mais se sent plus écrivain que peintre. Elle a publié aux éditions Alternatives : Regarde moi, Miss Tic Attak, et plus récemment Miss Tic in Paris. (Critères édition, coll. Urbanité, en co-édition avec Paris-Musées).

Ptitluc scénariste et dessinateur de bandes dessinées, auteur de la série Rat's (éd. Les humanoïdes associés). Il réalise également les chroniques illustrées de ses voyages à moto, dont le dernier tome (T5) : Les mémoires d'un motard : Rendez-vous tous à Katmandou (éd. Albin Michel).

Mais il y avait aussi la présence de :

Yann Queffélec, romancier lauréat du prix Goncourt en 195 avec Les Noces Barbares (éd. Gallimard). Il vient de publier L'Amante (éd. Fayard).

Franz-Olivier Gisbert, Bernard-Henri Lévy (sans Arielle), Jean-François Kahn, Edwy Plenel, Serge Moati ont aussi participé à de nombreux débats et entretiens littéraires.

Carrefour d'idées, de rencontres, de tolérance et d'échanges, la Comédie du Livre fut l'occasion de nombreuses manifestations, rencontres littéraires, débats, lectures de textes par leurs auteurs, ateliers d'écriture, entretiens littéraires au coeur de la ville qui a vécu au rythme de la littérature le temps d'un week-end.

Des chiffres et des lettres

250 auteurs invités dont 10 auteurs australiens.

Plus de 190 manifestations sur 3 jours rencontres, lectures, expositions ateliers, projections, 12 cafés littéraires, 28 manifestations pour la jeunesse.

20 librairies, 35 éditeurs régionaux.

La Comédie du Livre est la 2ème manifestation du genre après le Salon du Livre de Paris, avec le plein air et le soleil en plus (le bonheur !), et peut-être quelques mondanités et pédanteries en moins...




Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M. 10/05/2008 07:54

Je ne connais que la version "salon du livre" qui est souvent eprouvante (et avec Arielle), je reconnais que le cote plein air doit aider a diffuser la foule. Y trouve-t-on autant de petits editeurs qu'a Paris ?

M.

Catgeisha 12/05/2008 05:48


C'est la 2ème plus grosse manifestation du genre en France, après le Salon du Livre de Paris...
Mais en plein air sous le ciel bleu Montpelliérain, c'est tout de même plus agréable que enfermés dans un hangar à la Porte de Versailles !!! L'ambiance est beaucoup plus décontract' !!
Bon, on doit aussi se taper certains peoples...
Mais on a aussi droit à une mutitude de manifestations, rencontres et autres débats de qualité, dans tout le centre ville !
Quant aux petits éditeurs, oui, ils sont foison ! :-)
Bientôt un article sur la prochaine CDL dédiée cette année à la Russie !
;-)


caro 21/06/2006 10:33

Il est super ton blog, bravo!
Moi aussi j'étais à la C du L, je me suis régalée. ..je suis "livrovore" je ne pouvais pas le manquer!!

Catgeisha 23/06/2006 23:25

Konban wa Choupinette ! ;-)
Bienvenue sur mes pages, livrovore compatriote ! Merci pour le compliment ! ;-)Le tien est sympa aussi ! ;-)Et oui, il se passe des choses sympas dans notre belle ville ! ;-)A bientôt ! Ja ne ! ;-)

:0038: Maître Po 01/06/2006 00:27

Tu m'étonneras toujours ! Je vais peut-être me contenter de ta fricassée de maris à la sauce amazonienne, en attendant que nous ayons l'honneur de lire les aventures de Catgeisha en territoire quechua ;-)
Juste un truc sur la dernière photo... pfff... combien de fois ai-je pu manger dans le restaurant écossais qui se trouve à droite (mais hors de la photo) ? ;-)

Catgeisha 01/06/2006 01:11

Et oui ! Je suis née pour t'étonner, Po-san, tu ne le savais pas ?! ;-)
Bon appétit en tous cas...! ;-)
Oui, peut-être un jour le récit de mes folles aventures sudaméricaines et indiennes..pfff, ya tellement à en raconter...! ;-)
Oh ! Po-san ! Tu viens souvent dans la ville du soleil (pas celle du roi soleil... ;-) ?? ;-)
Mince, je vois pas pour le resto écossais...! Pourtant, je connais bien !!! Euh...c'était il y a longtemps ? ;-)
Kisu ! Ja ne  ! ;-)

Gajulie 23/05/2006 20:06

Ben crotte alors, j'étais même pas là moi !!Bisous bisous

Catgeisha 23/05/2006 23:58

Konban wa Gajulie-san ! ;-)
Et oui, il s'en passe des choses à Montpellier ! ;-)
Bon, tu vas pas me dire que tu aurais préféré être ici plutôt que dans les bras de ton chéri ???!! Je crois que tu étais au bon endroit ! ;-)
Bisous bisous poulette ! ;-)