Vicky Cristina Barcelona...et Woody !

Publié le par Catgeisha









Aujourd'hui mercredi 8 Octobre 2008 sort en France le dernier film de Woody, présenté hors compétition lors du dernier Festival de Cannes, avec PenélopeScarlett...et Javier !


A travers un casting torride, Woody nous promet un célébration épicurienne et humoristique de toutes les formes d'amour.



Le synopsis
: Vicky et Cristina sont d'excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l'amour : la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable; la seconde, une créature d'instincts, dénuée d'inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles.

Lorsque Judy et Mark, deux lointains parents de Vicky, offrent de les accueillir pour l'été à Barcelone, les deux amies acceptent avec joie : Vicky pour y consacrer les derniers mois de son célibat à la poursuite d'un master ; Cristina pour goûter un changement de décor et surmonter le traumatisme de sa dernière rupture.
Un soir, dans une galerie d'art, Cristina "flashe" pour le peintre Juan Antonio, bel homme à la sensualité provocante. Son intérêt redouble lorsque Judy lui murmure que Juan Antonio entretient une relation si orageuse avec son ex-femme, Maria Elena, qu'ils ont failli s'entre-tuer.
Plus tard, au restaurant, Juan Antonio aborde Vicky et Cristina avec une proposition des plus directes : s'envoler avec lui pour Oviedo, consacrer le week-end à explorer les beautés de la ville, à boire du bon vin et à faire l'amour. Vicky est horrifiée ; Cristina, ravie, la persuade de tenter l'aventure...











Chronique d'une petite merveille annoncée




Je ne résiste pas à l'envie de vous proposer la traduction du journal de bord du film publié par le New-York Times à l'occasion de sa sortie aux Etats-Unis le 20 août dernier;  journal que le réalisateur himself a tenu durant le tournage, et que vous pouvez retrouver ici en v.o. :

Excerpts From the Spanish Diary ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Scarlett, Penélope, Javier et Woody ! :



2 janvier - Ai reçu une proposition pour écrire et diriger un film à Barcelone. Dois être prudent. L'Espagne est un pays ensoleillé et j'ai des taches de rousseur. Pas beaucoup d'argent pour le film non plus.

5 mars - Ai rencontré Javier Bardem et Penélope Cruz. Elle est ravissante et plus sexuelle que je ne l'avais imaginée. Mon pantalon a pris feu durant l'entretien. Javier Bardem est un de ces génies qui méditent et il a de toute évidence besoin que je lui donne un sérieux coup de main.

2 avril - Ai proposé le rôle à Scarlett Johansson. A dit qu'avant de l'accepter, le scénario doit être approuvé par son agent, puis par sa mère. Elles sont très proches toutes les deux. Ensuite, il doit être approuvé par l'agent de sa mère. Pendant les négociations, elle a changé d'agent. Elle est talentueuse mais peut être épuisante.

5 juin - Début de tournage difficile. Rebecca Hall [actrice du film], bien que jeune et dans son premier grand rôle, est un peu plus capricieuse que je ne l'avais pensé et m'a interdit l'accès au plateau. Lui ai expliqué que le réalisateur doit être présent pour diriger le film. N'ai pas pu la convaincre et ai dû me déguiser en livreur pour me faufiler sur le plateau.

15 juin - Ai tourné une scène d'amour torride aujourd'hui entre Scarlett et Javier. Si la scène avait eu lieu quelques années plus tôt, j'aurais joué le rôle de Javier. Lorsque j'ai dit ça à Scarlett, elle a dit d'un ton énigmatique : "Uh-huh". Scarlett est arrivée en retard au tournage. Je lui ai fait la morale plutôt sévèrement, expliquant que je ne tolère pas les retards chez mes acteurs. Elle a écouté poliment mais j'ai bien remarqué qu'elle mettait en marche son iPod.

20 juin - Barcelone est une ville merveilleuse. Les gens s'arrêtent dans la rue pour vous regarder travailler. Dieu merci ils réalisent que je n'ai pas le temps pour des autographes, ainsi
ils demandent aux acteurs. Plus tard j'ai sorti de ma poche quelques photos de moi-même serrant la main à Spiro Agnew, et leur ai proposé de les signer, mais la foule s'est alors dispersée.

26 juin - Avons tourné à la Sagrada Familia, le chef d'oeuvre de Gaudi. Ai pensé que j'avais quand même beaucoup de points communs avec le grand architecte espagnol. Nous défions tous les deux les conventions. Lui a créé des oeuvres à vous couper le souffle. Et moi, je porte un tablier en prenant ma douche.

30 juin - Bien que l'idée de Javier d'inclure une scène où des extraterrestres envahissent la terre avec des soucoupes volantes sophistiquées ne soit pas très bonne, je vais quand même la tourner pour lui faire plaisir et je la retirerai lors du montage.

3 juillet - Scarlett est venue me voir aujourd'hui avec une de ces questions que seuls les acteurs peuvent poser : "Quelle est ma motivation ?" Je lui ai répondu du tac au tac : "Ton salaire".

15 juillet - Ai dû aider une fois de plus Javier pour tourner une scène d'amour. Il fallait qu'il attrape Penélope, arrache ses vêtements et la renverse sur le lit. Il a beau avoir gagné un oscar, il a encore besoin de moi pour lui montrer comment jouer une scène d'amour. J'ai alors attrapé Penélope et, en un tour de main, j'ai arraché ses vêtements. Elle ne s'était pas encore changée et ce sont ses propres vêtements qu'elle avait payés une fortune que j'ai déchirés...

3 août - Le directeur est à la fois un maître, un psy, une figure paternelle et un gourou. Est-ce un hasard si, au fur et à mesure du tournage, Scarlett et Penélope ont eu le béguin pour moi ? Le coeur sensible de la femme. J'ai remarqué que le pauvre Javier jetait des coups d'oeil envieux lorsque les actrices s'approchaient de moi. Mais je lui ai expliqué le désir que les femmes peuvent éprouver face à une icône de cinéma, surtout lorsque celle-ci dégage une autorité mondaine. En attendant, quand j'arrive sur le plateau chaque matin propre et fraichement parfumé, je sens bien que Scarlett et Penélope me dévorent du regard. Je n'ai jamais aimé mélanger le travail et le plaisir, mais je pourrais avoir à satisfaire le désir de chacune afin de pouvoir terminer le film.
Peut-être que je pourrais donner mes mercredis et mes vendredis à Penélope, et satisfaire Scarlett les mardis et jeudis, comme une place tournante. Comme ça le lundi serai libre pour Rebecca, que j'ai arrêtée juste à temps avant qu'elle ne se tatoue mon nom sur la cuisse. Je prendrai un verre avec les actrices après le tournage et je leur expliquerai un peu les règles de base. Peut-être que le vieux système de coupons de rationnement pourrait marcher.

10 août - Ai dirigé Javier dans une scène émouvante aujourd'hui. Ai dû lui donner des conseils d'interprétation. Tant qu'il m'imite, il est sur la bonne voie. Mais à partir du moment où il exerce son propre jeu, il est fichu.

20 août - Ai fait l'amour simultanément avec Scarlett et Penélope, pour ne pas les rendre jalouses. Ce ménage à trois m'a inspiré pour l'apogée du film. Ces lits espagnols sont trop petits.

25 août - Fin de la production aujourd'hui. Fête de fin de tournage un peu triste, comme d'habitude. Ai dansé une ballade avec Scarlett. Ai cassé son orteil. Pas ma faute.
Penélope et Javier anxieux à l'idée de travailler de nouveau avec moi.
Ai décidé d'appeler le film Vicky Cristina Barcelona. Les dirigeants des studios ont vu toutes les prises. Ils ont beaucoup aimé apparemment.

Love, Woody Allen





La verve allénienne dans toute sa spendeur !








Victor Bello/The Weinstein Company





Vicky Cristina Barcelona
, sortie le 8 octobre 2008
.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Louis CHATEL alias Gros Louis 06/03/2010 18:03


J'avais oublié de parler de ce film... après avoir vu Javier dans sa ballade meurtrière (no country for old man) j'avoue avoir été bluffé par sa performance dans ce film.
Acteur aux multiples facettes, je l'avais découvert dans un film un peu déprimant sur la fermeture des chantiers navals en Espagne (les lundis au soleil de mémoire).
Sacré bonhomme... les actrices sont top aussi et Woody fidèle à lui même :0085:


Bulles à la Gomme 27/02/2009 17:27

Je l'ai vu, j'ai rééllement adoré ! Dans la foulée je vous conseille un livre de Woody ALLEN: L'erreur est humaine ! Bonne lecture ! A Bientôt !

Lili 12/12/2008 10:24

Bon suffit mint'nant hein ! tu reviens !

amelie 02/12/2008 15:25

bouhouhouh c'est loooooong entre chaque papier hein ! t'as vraiment rien sous le coude à nous faire partager là ? ^_^

Lili 20/11/2008 09:41

à quand une nouvelle lecture ?