Boléro

Publié le par Catgeisha

 undefined

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, j'avoue que, si j'adore Ravel, le Boléro n'est à la base pas mon air classique préféré.

 

Un peu trop galvaudé à mon goût, je lui préfère le Concerto en sol Majeur, le Concerto pour la main gauche, (2 oeuvres composées à la suite du Boléro et les toutes dernières de Ravel), Daphnis et Chloé, Ma Mère l'Oye, Pavane pour une infante défunte, Gaspard de la nuit, les Valses nobles et sentimentales, la Valse, ou encore son travail d'orchestration des Tableaux d'une exposition de Moussorgski, pour ne citer qu'eux...!

Oui, le Boléro, c'est un peu la tarte à la crème absolue de la musique classique...


L'oeuvre, par son tempo immuable, fit scandale à l'époque de sa création (le 22 novembre 1928 !)
"le Boléro doit être exécuté à un tempo unique du début à la fin, dans le style plaintif et monotone des mélodies arabo-espagnoles." Ravel


Le Boléro, c'est un peu l'ancêtre de la musique répétitive américaine des années 60, développée par Steve Reich, et ses amis post-modernistes.

Les seules variations de l'oeuvre résident dans les effets d'orchestration, son crescendo progressif
  ou encore la brève modulation inattendue.

Mais le Boléro est surtout une musique de Ballet pour orchestre...




undefinedMaurice Béjart 1er janvier 1927-22 novembre (!) 2007



Rhâaa, la puissssaaaannce...


 

 

Maurice Béjart a su magnifiquement tirer parti de ce rythme et ce tempo invariables, et surtout de cette montée en puissance progressive, ce lent crescendo, magnifié par une chorégraphie à faire se damner un saint !


L'obsession du rythme, presque tribal, gagne les danseurs, jusqu'au final en apothéose !
La mélodie envoûtante, inspirée de thèmes arabo-hispaniques, est merveilleusement incarnée par la sensualité débridée des corps ruisselants offerts à nos yeux ébahis par tant de puissance animale exprimée !


Si le Boléro a connu différentes adaptations chorégraphiques, celle de Béjart, qui date de 1961, et qui deviendra une de ses chorégraphies emblématiques, est sûrement la plus connue aujourd'hui.

 

 




 Le Boléro de Béjart interprété par Elizabeth Ros, part 1 & 2






L'oeuvre fut interprétée ce vendredi 8 février 2008 pour la 116ème fois, par le Ballet de l'Opéra national de Paris, de passage à Montpellier, dans une salle de l'opéra Berlioz du Corum comble, qui a offert une véritable ovation à l'ensemble des danseurs du Ballet pour sa magnifique représentation,  Nicolas Le Riche à leur tête.

Une véritable expérience métaphysique, à laquelle il est difficile de rester insensible.


Je crois que je n'écouterai plus le Boléro comme avant...

 

 

 

Le Bolero dans tous ses états...

 

 



Le Boléro a été l'objet de multiples compositions classiques (celui de Ravel étant la plus connue), mais il a aussi été l'objet d'adaptations plus modernes !

Parce que tous les chemins mènent à Django, on se souviendra ainsi de ce Bolero composé par Django Reinhardt en 1937, inspiré par celui de Ravel, ici interprété par le maître lui-même :



Django Reinhardt, Bolero

 

Mais on se rappelle  aussi de son Troublant Boléro, tendu à souhait !
Un de mes morceaux préférés de
Django, ici interprété par Biréli Lagrène, (qu'on ne présente plus), accompagné par le saxophone de Franck Wolf et la contrebasse de Diego Imbert :



Biréli Lagrène, Troublant Bolero, Move

 

 

 

Au cinéma...

 

 


D'autres boléros fameux ont aussi étés l'objet de superbes B.O. de films :


Quizas quizas quizas
, de Nat King Cole, B.O. du film In The Mood For Love de Wong Kar-Wai
Piensa en mi, de Luz Casal, B.O. du film Talons aiguilles de Pedro Almodovar
Dos gardenias par Ibrahim Ferrer, dans le Buena Vista Social Club

 

Différentes adaptations toutes plus sublimes de sensualité les unes que les autres, qui nous plongent directement au coeur de la moiteur des soirées andalouses.

 

 

Quant à la chorégraphie de Béjart, elle fut immortalisée sur la pellicule de Claude Lelouch dans le film Les Uns et les autres, en 1981 :

 

 

 



Nous noterons que des mesures supplémentaires ont été ajoutées par Francis Lai.

 

Publié dans Musique

Commenter cet article

Thierry-Alias-Jean-Philippe 13/09/2009 15:15

Bonjour Catgeisha ! Comemnt allez vous ? Je profitais de l'après-midi du dimanche pour partir en quête d'un blog traitant de la musique classique ! Et j'ai trouvé le votre et ce bel article à propos du Bolero de Ravel, oeuvre incontournable et dont tout le monde connaît la mélodie (du moins, je l'espère !). J'ai repris l'étude de la musique à l'âge de 39 ans depuis zéro (tout le solfège...) pour jouer du piano ; surtout les oeuvres baroques. J'adore cette période. Je ne vais pas me faire trop long et je pense que vous n'hésiterez pas à vous rendre sur mon blog afin de consulter mes articles (des biographies de compositeurs, lexiques de termes musicaux...) ! Je vous souhaite de passer un bon dimanche et, je le souhaite, à bientôt ! Thierry

Civetta 07/12/2008 11:18

Vu une version atroce du boléro hier à Toulouse! viens lire sur mon blog... (je pense que le morceau jazzy était du reinhart dont tu parles; en effet, superbe)

Philippe 02/06/2008 12:36

Pour le Boléro au cinéma, il y a aussi "Le Batteur du Boléro", court-métrage de Leconte avec le génial Villeret ;) : http://www.dailymotion.com/video/xgddk_patrice-leconte-le-batteur-du-boler_fun

M. 20/05/2008 05:28

Je reconnais que tu as des "arguments" qui tiennent (non, je parle de vrais arguments la...) mais specifiquement pour cette choregraphie, j'aimerais avoir bien plus souvent un plan large :/

M.

Catgeisha 21/05/2008 02:17


Oui oui, fermement !  :-)
C'est donc une chorégraphie que tu apprécies et qui te fais aussi tout plein de choses ?
;-)


M. 20/05/2008 03:22

Comme souvent, la choregraphie est filmee avec les pieds et pour nous montrer le visage des danseurs on perd le mouvement d'ensemble... :(

M.

Catgeisha 20/05/2008 03:31


Mmmm, moi je trouve que c'est bien filmé...c'est intéressant ma foi de voir de si près ces corp ruisselants ! lol

Pour la vision d'ensemble, et pour les frissons, comme toujours, rien ne vaut le live, évidemment !!!

;-)