Pierre Soulages

Publié le par Catgeisha

p162x114-28decembre1959.jpgPierre Soulages, 28 decembre 1959,
huile sur toile, 162x114, Montpellier, Musée Fabre.






Un nouveau record de vente !




J'ai déjà relaté dans ce blog un record de vente dans le domaine de l'art pictural, celui du Portrait d'Adèle Bloch-Bauer I de Klimt...
Et bien, le peintre français Pierre Soulages s'est aussi illustré dans ce domaine du marché de l'art en juillet dernier.
Il a en effet vendu l'une de ses toiles aux enchères chez Sotheby's à Paris, le 6 juillet 2006, pour la "modique" somme d'un million deux d'euros...

Il s'agit là d'un prix record pour un peintre français vivant.
Le maitre du noir lumière devient ainsi le peintre français vivant le plus cher du monde !



Artiste de dimension internationale (ses oeuvres sont exposées dans les plus grands musées du monde, dont le Museum of Modern Art et le Guggenheim Museum de New-York,la Tate Gallery de Londres ou le Musée National d'Art Moderne de Paris),  Pierre Soulages définit lui-même son oeuvre à travers quelques mots-clés :


Outrenoir

"J'aime l'autorité du noir, sa gravité, son évidence, sa radicalité. Le noir a des propriétés insoupçonnées et je vais à leur rencontre. Un jour je peignais, le noir avait envahi toute la surface de la toile, sans formes, sans contrastes, sans transparences. Dans cet extrême j'ai vu en quelque sorte la négation du noir. Mon instrument n'était plus le noir mais cette lumière secrète venue du noir. D'autant plus intense dans ces efforts qu'elle émane de la plus grande absence de lumière. Je me suis engagée dans cette voie, j'y trouve toujours des ouvertures nouvelles. Pour ne pas limiter ces peintures à un phénomène optique, j'ai inventé le mot Outrenoir, au-delà du noir, une lumière transmutée par le noir et, comme Outre-Rhin et Outre-Manche désignent un autre pays, Outrenoir désigne aussi un autre pays, un autre champ mental que celui du simple noir."
(Pierre Soulages, "le noir, la lumière, la peinture" in Le Noir. Dictionnaire des mots et expressions de couleur XXè-XXIè s., Annie Mollard-Desfour, CNRS Editions, 2005)


Monochrome ? Vous avez dit monochrome ?


"Mes peintures n'ont rien à voir avec le monochrome. Si l'on trouve que ces peintures sont seulement noires, c'est qu'on ne les regarde pas avec les yeux, mais avec ce que l'on a dans la tête."
(Pierre Encrevé, "Les Eclats du noir", entretien avec Pierre Soulages, Beaux-Arts magazine HS, 1996)






Soulages-Fabre.jpg

Salle du musée Fabre de Montpellier dédiée à Soulages






 Le Musée Fabre de Montpellier et la donation Soulages




Natif de Rodez dans l'Aveyron
(le 24 décembre 1919), ancien professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Montpellier où il a rencontré sa femme Colette (ils sont depuis inséparables), l'artiste a fait don à l'Agglomération de Montpellier de 20 toiles (donation Soulages) de 1951 à 2006 d'une valeur de 6,5 millions d'euros qui seront exposées dans une aile du musée Fabre spécialement aménagée pour lui, et ce, dès l'ouverture du musée (qui était en rénovation), le 4 février 2007 !

A noter, parmi ces toiles se trouve la toile "jumelle" de celle vendue 1,2 millions d'euros chez Sotheby's !

En 1998, la ville de Montpellier avait déjà fait l'acquisition de 2 importantes toiles pour le musée Fabre.
Cet ensemble unique au monde sera accompagné d'un prêt exceptionnel de 12 autres oeuvres qui seront laissées en dépôt au musée.

Ce qui nous fait un total de 34 huiles grand format exposées sur 600 m2 !

De quoi attirer les visiteurs du monde entier !

Seul petit "hic" : les primes d'assurance du musée ont flambé !!!





Soulages-Fabre2.jpg

L'accrochage des toiles au musée Fabre de Montpellier





Les vitraux de l'Abbaye de Conques





Conquesint6.jpg

Vitraux de l'Abbatiale de Conques, intérieur



A l'instar d'autres artistes tels que ses amis des Supports-Surfaces, aussi largement représentés au musée Fabre de Montpellier, Soulages s'est aussi illustré dans la réalisation de vitraux.

De 1987 à 1994,
il réalise les 104 vitraux de l'Abbatiale de Conques, dans l'Aveyron.



Conquesext3.jpg

Vitraux de l'Abbatiale de Conques, extérieur




Soulages fêté par l'Orchestre National de Montpellier




Le 26 janvier 2007, à l'occasion de la réouverture du musée Fabre, l'Orchestre National de Montpellier, sous la direction d'Enrique Mazzola, avec la magnifique violoniste Sylvia Marcovici (Ah ! je me rappelle encore de sa magnifique interprétation du concerto pour violon et orchestre d'Aram Khatchaturian !! Brrrr!!!)
et Laura Mikkola au piano, a rendu hommage à l'artiste au cours d'une soirée avec un programme contemporain :

Krzysztof Penderecki Threnes "à la mémoire des victimes d'Hiroshima"
Marco Antonio Perez-Ramirez Atacama-Concerto pour violon (création mondiale dédiée à Iannis Xenakis)
Pascal Dusapin Suite de Perelà (création française)
Béla Bartok Concerto n°2 pour piano et orchestre Sz. 95
Henri Dutilleux Timbres, Espace, Mouvement pour orchestre ou "La Nuit étoilée"

Un hommage de couleurs sonores à l'un des plus grands peintres contemporains.
A noter, Timbres, Espace, Mouvement de
Dutilleux (1978) s'inspire de la célèbre Nuit étoilée de Van Gogh pour expérimenter de nouveaux rapports sonores entre les trois éléments annoncés par son titre...






www.pierre-soulages.com






soulages2.jpgPierre Soulages (Rodez, 1919-...)



 


 

Publié dans Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M. 16/05/2008 08:14

Je ne connaissais pas non plus, j'aime beaucoup le cote obsidienne de la premiere et les vitraux. J'accroche moins aux monochromes qui ne le sont pas ;)

M.

Catgeisha 19/05/2008 05:48


Jolie comparaison !
Quant aux monochromes qui n'en sont pas (lol), pour trancher (ahah), rien ne vaut une contemplation live, dans leur magnifique écrin de lumière...là ils prennent vraiment forme...!
;-)


Patrick R 12/08/2007 17:04

Pierre Soulages, un très grand artiste..
Cher Cat nous avons en commun deux centres d'intêret au moins, le Japon et l'art contemporain. Je t'invite à visiter mon site contenant deux séries de photographies réalisées au Japon où j'ai vécu 9 ans. dewa mata nekochan....Patrick

gari 26/04/2007 00:17

je ne connaissais pas Soulages ,    je reprendrais a ce carfour ,  interressant   ,  merci