Internationales de la guitare 2006

Publié le par Catgeisha







Cette année, la 11ème Edition des Internationales de la guitare étaient dédiées en partie au swing manouche. Elles se sont déroulées à Montpellier du 4 au 22 octobre 2006.

L'édition précédente avait déjà fait honneur à Django Reinhardt en invitant le duo Romane et Stochelo Rosenberg, pour une prestation exceptionnelle qui a fait l'objet d'un enregistrement cd et dvd Gypsy Guitar Master.

Cette année, la grande soirée manouche sera celle des Frères Ferré pour notre plus grand plaisir !

L'évennement est aussi l'occasion d'un festival parallèle avec des concerts gratuits dans toute la ville, mais aussi un salon de la lutherie pour la durée du festival.


Sur la route des roms


Avant de vous parler de la grande soirée manouche de ce festival, un petit clin d'oeil au groupe  Latcho Drom,  qui signifie Bonne Route en tzigane, qui était présent à Lattes au théâtre Jacques Coeur le 5 octobre 2006.
Christophe Lartilleux, le guitariste fondateur du groupe, avait pour l'occasion invité l' accordéoniste Emy Dragoï...

Je vous conseille leur album Live à Madrid, vraiment très bon !



Il était une fois...les Frères Ferré



De grandes pointures du swing manouche étaient réunies le 14 octobre 2006 à l'Opéra Comédie pour une grande soirée autour d'Elios et Boulou Ferré :
Le violoniste Didier Lockwood, les Frères Belmondo, Stéphane et Lionel, respectivement au saxophone et à la trompette, victoires de la musique jazz et du meilleur album jazz en 2004 pour Hymne au soleil, et vus en concert Festival Radio-France de Montpellier, le guitariste Philipp Catherine, le pianiste Alain Jean-Marie, le contrebassiste Pierre Boussaguet et le cymbaliste Giani Lincan.



La Valse à Django, Django Reinhardt


Ce sont Elios et Boulou Ferré, accompagnés d'un accordéon, qui ouvrent cette soirée avec la merveilleuse Valse à Django...de quoi augurer un très beau concert !

Boulou Ferré nous rappelle que cette année est fêté le 60ème anniversaire des familles Ferré et Reinhardt, les deux grandes familles du manouche en France.
Puis c'est le contrebassiste Pierre Boussaguet qui vient rejoindre les Frères Fréré  afin de nous interpréter Michtopalo, puis un Rythme futur endiablé avec le génial cymbaliste Giani Lincan et le génialissime violoniste Didier Lockwood, que j'avais déjà pu entendre s'illustrer dans le domaine du jazz manouche lors du festival de jazz à Junas en été 2005, auprès du guitariste Romane et du contrebassiste Marc-Michel Le Bevillon, pour une merveilleuse soirée.
Il a aussi enregistré un album Tribute to Stéphane Grappelli aux côtés de Biréli Lagrène, enregistrement que je ne peux que vous conseiller !

Lockwoodgrappelli6.jpg



Dans l'Opéra Comédie, les morceaux s'enchainent et enchantent les uns les autres nos portugaises.
La soirée est rythmée par des compositions de Boulou Ferré telles que De Moscou à Odessa (un très bel hommage à la mère de Boulou, d'origine russe, qui nous transporte dans la nostalgie des souvenirs aux parfums des steppes d'Asie Centrale...), mais aussi par un hommage incontournable au maître de la soirée Django Reinhardt, où l'on a reconnu les incontournables Nuages et Minor Swing.


les-freres-ferre-13.jpg



Le pianiste Alain Jean-Marie rejoint alors la scène, puis le guitariste Philipp Catherine, à ne pas confondre avec le chanteur pop-jazz décalé homonyme !
Leur interprétation du Bluesette de Toots Thielemans est de toute beauté.
C'est au tour des Frères Belmondo de les rejoindre, pour interpréter deux compositions d'Elios Ferré, Blues For Bach et Libre Penseur. Les cuivres félins et aériens des Frères Belmondo se mêlent à pas chauds et feutrés aux
compositions d'Elios marquées par une incursion dans le classique et les cantates de Bach, le tout dans un très bel équilibre.



Un boeuf à 9 !



Les neufs musiciens finissent par se rejoindre sur scène pour un magnifique final placé sous le signe d'une belle écoute et d'une belle réactivité, dans un jeu de questions-réponses sachant exploiter la corde sensible à merveille !

Une très très belle soirée...trop courte...




Djangos d'Or !



A noter, les Frères Ferré ont été nommés et nominés cette année à la 15ème cérémonie des trophées internationaux du jazz, les Django d'Or 2006, dans la catégorie Musiques Sans Frontières, avec leur album "Parisian Passion" paru chez Bee Jazz Records (Abeille Musique), tandis que les Frères Belmondo étaient nommés dans la catégorie musiciens confirmés avec leur album "Influence" chez B-Flat Recording, et Didier Lockwood, président de cette 15ème cérémonie, pour le meilleur spectacle vivant avec "les 50 ans de didier Lockwood à l'Olympia".



parisianpassion.jpg




En studio...


Vous pouvez retrouver tout ce petit monde ou presque, ainsi que les compositions des Frères Ferré dans leur album Parisian Passion :



Boulou Ferré : Guitare
Elios Ferré : Guitare
Pierre Boussaguet : contrebasse
Alain Jean-Marie : Piano
Stéphane Belmondo : Trompette, bugle


1. Jamais sans mon rêve (E. Ferré) 6’28
2. Parker 51 (J. Raney) 8’37
3. Ruby Tuesday (M. Jagger/K. Richards) 4’17
4. Libre penseur (E. Ferrré) 4’25
5. Cançao de embalar bonequinhas pobres (F. Lopes-Graça) 1’48
6. Invention n°4 (J.S. Bach) 1’19
7. Blues for Bach (E. Ferré) 7’49
8. NHOP (P. Boussaguet) 5’08
9. Soir de Paris (E. Ferré) 6’50
10. De Moscou à Odessa (B. Ferré) 4’13

DVD-Vidéo :
Jamais sans mon rêve (E. Ferré)

Enregistré au studio La Buissonne en mai 2005.

Label : Bee jazz (Abeille Musique)
Date de sortie : 3 décembre 2005




En live...



Vous pourrez retrouver les Frères Ferré cet été lors des Nuits de la Guitare de Patrimonio pour une Nuit Tzigane le 26 juillet 2007.

Ils seront accompagnés du fameux duo Romane-Stochelo Rosenberg, du génialissime violoniste Florin Nicolescu, du maitre du cymbalum Giani Lincan, ainsi que du contrebassiste J.M. Charbonnel.

Une très très belle nuit en perspective sous la douceur corse...




Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julie 10/05/2007 20:43

Hello Cat'.

Je n'avais pas encore lu cet article...
Mais je voudrais te conseiller d'écouter, si tu ne le connais pas encore, le dernier album du groupe Karpatt. Ce n'est pas exactement du jazz manouche, mais il y a des influences très prononcées sur leur dernier album, et j'adore ce groupe. Je les ai vus en concert l été dernier...exceptionnel!
Tu peux écouter quelques extraits sur leur site officiel: http://karpatt.free.fr/

Bisous.

Catgeisha 25/05/2007 03:01

Hello miss Julie :-)Merci pour le conseil et le lien, les nouvelles découvertes musicales sont toujours les bienvenues :-)A bientôt.Bisous ;-)